Archives

Résidences Marie Strauss, Juin/Juillet et Otcobre 2017-Mars 2018


Photographie à l'Ecole des Beaux Arts de Sète qui a accueilli l'artiste pour réaliser ses sculptures.
Marie Strauss est une artiste allemande née en 1981. Elle vit et travaille entre Mexico et Berlin.  Son travail est basé autour de la sculpture et plus particulièrement de la taille de pierre. Elle est diplômée d’un master en arts plastiques à l’Université des Arts de Berlin. Elle est actuellement titulaire d’une bourse du Goethe Institut, d’une bourse de l’institut des relations étrangères, et d’une bourse gouvernementale pour sa prochaine exposition à Mexico.
Marie Strauss was born in 1981. She lives and works between Berlin and Mexico City. She studied art at the Universität der Bildenden Künste Berlin (UdK). 2011 she was awarded by the DAAD (German Academic Exchange Service) for a one year postgraduate scholarship in cooperation with the Universidad Autónoma de México (UNAM). Since this time she studies and works with the Japanese sculptor Kyioto Ota. She was awarded many: 2016/17 Matching Funds Goethe Institut Mexico/ifa/Senatskanzlei für kulturelle Angelegenheiten Berlin, 2016 ifa Kosmischer Garten Exhibition funding
«When does chaos turn into form? Is stability equal to immobility? Does material means stability?
I understand sculpture as a burning glass for these questions. Sculpture has a direct relation with our corporeal existence. There are two opposite movements that fascinate me about sculpture: on the one hand its ability to confront its corporeality with our owns, and on the other hand its possibility to expand our mind and sensations.»
Pour sa première partie de résidence en Juillet 2017, Marie Strauss a travaillé sur les marbres rouges du Languedoc. Elle s'est rendue dans les carrières de marbre de Caunes-Minervois et a taillé des marbres roses et rouge (griotte). Prochain séjour de résidence : Juillet 2018





0rganos, Organes
Les marbres du Languedoc-Roussillon, Région midi Pyrénées

Ce projet a pour objectif de valoriser le patrimoine des marbres et carrières de l'Hérault et de l'Aude. Son projet consiste à sculpter les différents marbres de la région.  L’artiste a déjà commencé cette recherche pendant sa première résidence en Juin, Juillet et Octobre 2017 lors de laquelle elle a sculpté les marbres  roses et rouges de Caunes Minervois.

Marie Strauss voit ce projet comme un voyage à la découverte des marbres, des carrières en exploitation mais aussi abandonnées, délaissées.

Les marbres sont des roches calcaires cristallisées, on les trouve dans notre région le long de la chaîne de montagne de Clermont l’Hérault jusqu’au sud de Toulouse.

Pour trouver et travailler avec ces marbres, Marie Strauss a l’intention de se rendre sur plusieurs lieux dans l’Hérault et dans l’Aude où l’on peut trouver une multitude de différents marbres. Et c’est bien cette diversité qui est au cœur du projet de l’artiste.
A Saint-Pons-de-Thomières, on peut trouver 86 marbres de différentes couleurs. Ces différentes couleurs sont la marque de différentes époques à l’échelle géologique.
C’est une richesse incroyable qui est source d’inspiration pour l’artiste.

« Ma manière de travailler est emprunte d’une approche manuelle avec le matériau.
La plupart du temps je sculpte au ciseau et marteau avec différentes sortes de pierres et papiers ponces.  Il s’agit pour moi d’une relation directe avec la pierre. C’est de cette rencontre que naît la forme. Je ne travaille pas d’après modèle ni croquis."




Dans le cadre de ces séjours de résidence, j’ai le souhait de collaborer avec des  ouvriers des carrières, des archéologues, des géologues,  des artistes et écrivains de la région. 
Je veux travailler avec ces matériaux abandonnés, oubliés et si précieux.  Je souhaite réaliser de 8 à 10 sculptures. Ces sculptures peuvent se porter et deviennent un prolongement du corps, comme un organe. »

Ce projet valorise la richesse régionale, mais aussi son histoire, sa mémoire.  Le regard d’un artiste étranger sur ce territoire a cette particularité de s’inscrire dans une démarche de découverte, de collaboration et de recherche qui active un réseau local et étranger avec des échanges.  Et c’est une chance rare d’accueillir une artiste femme qui taille la pierre dans un contexte artistique contemporain.


Remerciements
Philippe Saulle, directeur de l'Ecole des Beaux Arts de Sète pour sa collaboration dans l'accueil et l'accompagnement de la réalisation du travail de Marie Strauss
Benoît Huppé pour son savoir et son aide dans les carrières de Caunes-Minervois
La direction et l'équipe pédagogique de l'école Eugénie Cotton pour l'accueil et la mise en place des échanges entre l'école et l'artiste

Popular posts from this blog